Coucou à tous, 

 

Aujourd'hui je voulais vous faire découvrir un peu plus en détails, ce qu'est le haddock.

Au détour d'une recette il m'en fallait et c'est là que je me suis rendue compte que je ne savais pas trop ce que c'était, je savais que c'était du poisson mais rien de plus, du coup j'ai fait des recherches, j'en sais un peu plus.

D'ailleurs la recette qui viendra juste après cet article sera à base de haddock, car en fait c'est très très bon, bien qu'un peu cher, mais j'ai adoré ce délicieux goût fumé.

Et vous en avez-vous déja gouté ? 

 

haddock

SAM_1010

 

Le haddock désigne une préparation plus ou moins salée d’aiglefin, également appelé églefin, dont la consommation est fréquente en Europe du Nord, en Grande-Bretagne ainsi qu’aux États-Unis. Le haddock vit en grand nombre sur les côtes d’Islande et de Norvège. Frais, le haddock est doté d’une chair blanche et claire. Fumé, sa chair prend un aspect blanc cassé.

 

Sa préparation varie suivant les régions et il peut être consommé cru ou cuit comme la morue. En Norvège, il constitue l’ingrédient incontournable des fameuses boulettes de poisson. En France, il se déguste en cours de repas en tant que plat de poisson. 

Le haddock est une bonne source de vitamine A et de vitamine B, qui agissent comme des antioxydants. La vitamine A et la vitamine B réduisent les dommages causés par les radicaux libres sur les cellules, les protègent et préservent leur jeunesse. Introduire le haddock dans son alimentation permet donc de nourrir sa peau et ses cheveux, et également de prendre soin de ses yeux. Le sélénium du haddock agit aussi comme un antioxydant

Contrairement au thon, au saumon ou à la sardine, le haddock n’est pas un poisson gras, mais un poisson maigre, avec seulement 90 calories pour 100 g de chair. Sa concentration en oméga-3 est moins importante que dans les poissons gras, mais le haddock contient très peu d’omégas-6 qui peuvent, à haute dose, provoquer des maladies inflammatoires. Dans une alimentation équilibrée, il est également important de varier les sources d’oméga-3. Les acides gras du haddock permettent à l’organisme d’avoir un cœur en bonne santé, grâce à l’action des antioxydants sur les artères. 

 On peut par ailleurs l’accompagner de pommes de terre bouillies, en purée ou en compote. Pour les amateurs de légumes secs, sachez que le haddock se marie parfaitement avec les lentilles. Pour se délecter de sa saveur fumée, il est préparé dans des choucroutes de poissons.

Grande source de vitamine B et également de protéines, le haddock se conserve durant plusieurs semaines au réfrigérateur.