Bonsoir,

Aujourd'hui je vais vous parler d'un légume que tout le monde connait mais que je ne mange pas souvent que ce soit en restaurant ou chez des mais, car il est peu proposé.
C'est dommage car l'aubergine est délicieuse et très bonne pour la santé.
Vous pouvez varier les plaisirs en utilisant une aubergine blanche ou violette.

Photo_043

L’aubergine est une plante de la famille des Solanacées pouvant atteindre 1,50 m.
Bien qu’elle soit vivace, elle est cultivée de manière annuelle.
Son fruit de grande taille ressemble à une massue de 25cm. L’origine de l’aubergine est l’Inde, elle n’apparaît en occident seulement au XIIème siècle.


L’aubergine est adaptée aux régimes de toutes sortes du fait de sa faible teneur calorique (26 calories pour 100g).
L'aubergine se situe parmi les légumes frais les moins caloriques : elle         apporte environ 18 kcal/100 g, ce qui la place au niveau de la         tomate, de l'endive ou de la laitue.
Attention alors de ne pas la         noyer dans la friture... 


Et comme elle gonfle dans l’estomac, elle a  la vertu de coupe fin.
L’aubergine a également un rôle en phytothérapie de limiter le taux de cholestérol sanguin.
Seul bémol, lors de la cuisson, c’est une véritable éponge à graisse, et elle peut très bien faire grossir…

De sa richesse en eau (92 %), l'aubergine tire une abondance remarquable         de minéraux. Outre la quantité intéressante de magnésium et de         zinc qu'elle apporte, elle a l'avantage d'être diurétique grâce         à sa forte teneur en potassium (260 mg/100).


C'est         également un légume fruit bien pourvu en fibres, qui est particulièrement         digeste cuit à la vapeur ou à l'étuvée, car il devient alors tendre et         moelleux.
C'est là aussi que ses fibres sont les plus efficaces sur le         transit intestinal. Pour peu que vous lui ajoutiez un soupçon d'huile         d'olive et une pointe d'ail, vous l'aurez transformé en véritable aliment-santé,         emprunté à la fameuse diète méditerranéenne, si réputée pour ses vertus         sur la santé de nos artères.
       
        Par ailleurs, de récentes études américaines et autrichiennes ont mis         en avant sa capacité à freiner l'augmentation du cholestérol. Certains         des composants de l'aubergine permettent, en effet, d'entraîner ces lipides         dans la circulation sanguine avant qu'ils ne soient absorbés par l'organisme.


source : le journal des femmes, phythoterapie.free